I ère PARTIE / Projet pédagogique 2009 du Centre de Loisir WILSON / JEAN JAURES

Publié le par parents d'élèves maternelle Jean Jaures

Projet pédagogique

2008-2009

 

C.L.S.H.

WILSON/JEAN JAURES

130 rue du Pdt WILSON

92300 LEVALLOIS-PERRET

 

Direction: Olivier ANGOSTO

                   Sylvie CHEVALIER

     Sommaire


q   Contexte

 

q   Rôle éducatif et pédagogique de l’équipe d’animation

 

q   Projet et orientations pédagogiques

 

q   Journée type

 

q   Sécurité / Encadrement

 

q   Annexes

 

-       fonctionnement midi

-       fonctionnement soir

-       rappel des droits et des devoirs

-       sanctions et échelles

   

Contexte

 


Le CLSH Wilson/Jean Jaurès se situe au 130 rue du président Wilson, dans les locaux de l'école maternelle, et nous sommes joignable au      01 47 37 57 44.

Il fonctionne toute l'année avec un effectif d'environ 100 à 120 enfants.

 

Cette année, nous accueillons des enfants de toute petite section (moins de trois ans), intégrés directement sur le groupe des petits, avec une classe de double niveau (petit/moyen), et une classe double niveau moyens/grands L'équipe d'animation a en parti changé, notamment au niveau de la direction, mais aussi de certains animateurs, par souhait ou par besoin de service.

 

Les enfants accueillis sont soit scolarisés dans cette école, soit scolarisés dans des écoles privées. Tous sont Levalloisiens, âgés de deux ans et demi à six ans.

 

Les inscriptions des enfants en centre de loisirs sont effectuées au service enfance de la mairie, où s'effectuent également le recueil de document, la fixation du tarif des repas selon le quotient familial, ainsi que la perception des factures.

 

Nous dépendons au quotidien de la maison de l'enfance, représentant direct de la mairie de Levallois, qui se situe au  55 rue Paul Vaillant Couturier, et joignable au  01 47 48 10 48.

L’équipe de la maison de l'enfance est composée de huit personnes :

 

  1. Philippe Mourier : directeur des centres de loisirs

     M. Robin Forget : directeur adjoint des centres de loisirs

    Me Béatrice Brossard : secrétaire

     Me Emmanuelle Doumerg : responsable de la gestion du périscolaire

     Me Sophie Mirot: responsable des formations et du recrutement

     Me Annick Deboever : comptable

     Me Christiane Verdonck : responsable du matériel et des spectacles

   

Ils ont la charge de :

 

  •   recruter l'équipe d'animation
  •   transmettre les bons administratifs à la mairie
  •   gérer le budget municipal
  •   valider les stagiairisations et les titularisations des équipes d'animation
  •   alimenter les différents centres en matériel pédagogique et éducatif
  •   planifier les stages spécialisés (arts plastiques, photo, informatique, ...)
  •   planifier certaines activités sportives ainsi que l'utilisation des cars, de   certains spectacles et de l'aire de Fontenay St Père.
  •   Organiser des réunions d'informations avec les responsables des différents   centres de loisirs primaires et maternels de la ville
  •   être également en relation d'aide avec les responsables de centre lorsqu'un problème sérieux est ressenti avec un enfant, un parent ou un membre de l'équipe d'animation.

 

La cantine est gérée par un prestataire de service : Avenance

 

L’EQUIPE D’ANIMATION

 

Pour la rentrée scolaire, l’équipe est composée de :

 

Ø      En direction : BAFD en cours/BAFA/AFPS : Olivier ANGOSTO

                           BAFA/ BAFD /AFPS : Sylvie CHEVALIER

Ø      14 animateurs répartis comme tel, lorsque l’effectif le permet (hors vacances scolaires) :

 

Groupe des petits

Alexandra

Rafik

Nora

Isabelle

Karima

Groupe des moyens

Emilie

Ludovic

Sanaba

Lorraine

Groupe des grands

Hassina

Laure

Yoann

Romain

 

 

L’équipe d’animation est composée de contractuels ainsi que des Agents de la filière animation stagiaires ou titulaires de la Fonction Publique Territoriale. Ce sont donc tous des professionnels.

 

L’équipe technique est composée de :

¨      12 femmes de service

¨      5 agents de restauration

 

 

LES LOCAUX

 

ü      Rez-de-chaussée

 

Ø      1 hall d’accueil/amphi

Ø      1 grande salle/préau

Ø      2 sanitaires pour enfants

Ø      2 salles d'hygiène

Ø      2 sanitaires adultes

Ø      2 cours

Ø      2 dortoirs de 24 couchages chacun

Ø      1 salle d'activité

Ø      1 infirmerie

 

Ø      entresol

          1 réfectoire de 148 places divisé en deux parties distinctes       

 

ü        1er étage

Ø      1 grande salle d'activité

Ø      2 dortoirs de 24 couchages chacun

Ø      1 sanitaire pour enfants

Ø      1 bibliothèque

   

 

ü        3éme étage 

Ø      1 salle de motricité

 

 

LES STRUCTURES EXTERIEURES

 

 

     A proximité du centre se trouve :

 

Ø      le parc de la Planchette

Ø      Des aires de jeux

Ø      Un parc (l’Ile de la Jatte)

    

     Sur la ville :

 

Ø      Le palais des sports Marcel Cerdan

Ø      Le palais des sports Eric Streki

Ø      Le cinéma Eiffel

Ø      La fourmi (ateliers spécifiques : informatique, photo, …)

Ø      La piscine Marrane

 

 

En dehors de la ville :

 

Ø      L’espace de loisirs Le potager de Fontenay St Père (dans le Vexin), qui accueille des groupes d’enfants à la journée, le mercredi et les vacances scolaires. Il accueille aussi des groupes d’enfants pour des séjours de deux jours en camping durant l’été.

 

  

Rôle éducatif et pédagogique de l’équipe d’animation


Nous tenons particulièrement à établir et à entretenir une communication claire et directe avec et entre chacun des membres de l’équipe.

 

1.     le rôle de l’équipe de direction

 

Ø                                                      garante des projets éducatif et pédagogique

Ø                                                      rôle moteur et formateur de l’équipe (aide stimule)

Ø                                                     Propose des sujets de réflexion qui donneront lieu à des propositions d’actions.  

Ø                                                     Les animateurs  et la direction ne doivent pas hésiter à prendre rendez vous pour se rencontrer lorsque cela n’est pas possible pendant le temps de travail.

Ø                                                      chargée des relations avec les partenaires

Ø                                                      gestion financière et humaine

Ø                                                        met en place les réunions pour communiquer les informations, évaluer l’avancée du projet, évaluer l’équipe

Ø                                                      respecte et fait respecter la législation visant la sécurité des enfants et des animateurs

Ø                                                      assure les relations avec l’administration et les familles

Ø                                                      fait partie intégrante de l’équipe d’animation

Ø                                                      prend le recul nécessaire pour avoir une vision globale de la vie sur le centre

 

Ø                                                     Veille au bon relationnel entre les familles et l’équipe. En cas de soucis la direction doit se positionner rapidement et prendre les mesures adaptées en fonction des situations (exemple : un animateur rencontre un problème avec un enfant, il est capital qu’il en  parle à la direction afin que celle-ci puisse définir de la meilleur approche avec ou sans l’animateur ou autre…).

 

Tout au long de l’année les différents échanges avec l’équipe donnent lieu à des conseils pédagogiques. La direction se tient à la disposition des animateurs en dehors des temps de travail (étant donné qu’il est souvent difficile d’échanger longuement pendant le service) pour tous questionnements ou réflexions

 

La direction prend une part active dans la proposition de renouvellement ou de non renouvellement de contrat en fonction de la capacité, du comportement, de la motivation et de l’investissement de l’agent.

 

En cas de non respect caractérisé de la hiérarchie ou de manquements professionnels des sanctions disciplinaires peuvent être demandées. Il existe une échelle de sanction dans la fonction publique qui va de 1 à 4 (de l’avertissement à la révocation).

L’équipe de direction est amenée à assumer toutes les fonctions de la direction, notamment  lors des congés. Au quotidien, celui des deux qui ouvre le centre s’occupe de la partie administrative à gérer le matin, pendant que l’autre est avec les groupes.

 

 

2.     le rôle de l’animateur

 

Ø      encadre les groupes d’enfants

Ø      garant de la sécurité physique, morale et affective

Ø      garant du projet d’activités

Ø      travaille en liaison avec l’équipe pédagogique (animateurs et direction)

Ø      travaille en équipe et développe ses techniques d’animation (notion d’entre aide)

Ø       participe activement aux réunions

Ø      est responsable de l’ensemble des enfants du centre pendant les temps informels

Ø      est responsable du matériel pédagogique, le respecte et veille à sa bonne utilisation

Ø      doit avoir une tenue adaptée et un langage correct envers tous  (enlever son manteau,chapeau, casquette, lunette de soleil,... rôle de référent, donc on montre l'exemple...)

Ø       favorise la communication inter enfants, avec l’équipe éducative et avec les parents (élabore les plannings d’activités à afficher et participe à l’accueil)

Ø       adapte le rythme de la journée, des périodes de vacances en fonction du rythme biologique des enfants

Ø       respecte le projet pédagogique et le fonctionnement mis en place

Ø         respecte la législation qui encadre les accueils de loisirs, ainsi que les circulaires émanant de la hiérarchie

 

L’animateur sera polyvalent, il peut être amené à changer de groupe ou être déplacé sur une autre structure maternelle primaire, pré ado ou ado, selon les besoins.

 

S’engager d’une manière professionnelle sous-entend que l’animateur à l’intention de travailler à long terme au sein de la collectivité. Cela nécessite une motivation et une patience non feinte. En cas de manquements importants nous demanderons que le contrat de l’animateur ne soit pas renouvelé.

 

La ponctualité est de rigueur vis-à-vis de l’employeur, de l’équipe, des enfants. Le non respect de cet état de fait sous entend un travail supplémentaire de l’équipe qui n’a pas lieu d’être.

 

L’animateur respectera la hiérarchie (tout comme la direction le fait avec ses supérieurs) et se conformera aux différentes directives comme il est stipulé dans la législation de la fonction publique (droits et devoirs des fonctionnaires).

 

L’animateur se comportera en adulte référent : montrera l’exemple aux enfants (n’écoutera pas son mp3 ou autre… pendant son temps de travail, ne fera pas l’apologie des marques…), aura un vocabulaire et une tenue vestimentaire appropriés.

 

L’adulte n’est pas le « copain » de l’enfant, il gardera une certaine distance avec celui-ci afin d’être écouté et respecté. En aucun cas il ne fera preuve de laxisme (ex savoir dire non lorsqu’il le faut), ou preuve d’autoritarisme. Il fera respecter les règles de la structure. Il doit se comporter de la même façon quelque soit l’enfant (pas faire de préférence ou ne doit pas accorder de privilèges).

 

L’animateur sera faire preuve de patience et de compréhension envers l’enfant, ce dernier n’a pas le même degré de perception des choses, ni les mêmes priorités. L’adulte sera à l’écoute des enfants.

 

L’animateur veillera au bon rythme physiologique des enfants et à leur hygiène (ex lavage des mains avant et après le repas, idem pour le goûter…).

 

L’animateur doit faire remonter à la direction tout incident afin que celle-ci puisse prendre les dispositions nécessaires (blessure d’un enfant,  comportement inadapté d’un animateur…). En cas de manquements tous les animateurs du groupe ou présents lors des faits peuvent être tenus responsables.            

 

Au niveau de l’équipe, une dynamique de groupe permettra une meilleure cohésion dans le travail et une motivation accrue.

 

Les conflits entre adultes se régleront  à l’écart des enfants, dans un climat d’écoute et d’échange (l’agressivité n’amène à rien de constructif). Tout  conflit avec un enfant ne doit en aucun cas déboucher sur un acte de violence physique, verbale ou morale.

 

L’animateur doit être en mesure de proposer des projets et des activités variées dont il a la maîtrise et si ce n’est pas le cas, se donner les moyens pour y arriver. Tout projet doit être finalisé à part cas de figure exceptionnel qui donnera lieu à une explication aux enfants du groupe et à la direction après analyse de l’échec.

 

L’animateur peut consulter des ouvrages mis à sa disposition au sein du centre ainsi qu’à la « maison mère » sur les différentes activités (manuelles et jeux extérieurs). De plus, l’animateur par le biais d’internet peut avoir accès à une source d’informations conséquente.

 

L’animateur doit apprendre à anticiper les activités, les projets, les sorties afin de ne pas être pris par le temps et d’éviter ainsi un stress collectif et inapproprié. D’autre part, l’animateur doit être à même de posséder une liste nominative des enfants dont il a la charge et par ce fait posséder un stylo. N’oublions pas qu'en cas d’accident ou d’évacuation, l’agent doit connaître le nom des enfants dont il a la charge ainsi que leur nombre.

 

Toute activité donne lieu  à une préparation, une exécution et à un rangement qui font partie de l’activité proprement dite. Le rangement requière la participation de tous les acteurs en présence. 

 

N’oublions pas qu’une démarche constructive, avec idée à la clef, aura toujours plus d’impact, qu’une démarche négative sans proposition.

 

Autant un animateur peut être valorisé dans son travail à travers une augmentation de son I.A.T, de formations diverses, d’accès à certains postes (de direction), la notation lors de l’évaluation, l’avancement minimum qui engendre une carrière plus valorisante financièrement sur le long terme, autant le non-respect des obligations professionnelles engendre des sanctions disciplinaires décrites dans l’échelle des sanctions. La baisse de l’I.A.T. peut être également due à une dégradation du travail (démotivation, manque d’investissement…).

 

L’absence de suffisamment  de compétences professionnelles peut amener la direction à demander un avancement maximum pour les titulaires au lieu d’un avancement minimum. L’avancement dans la carrière de l’agent est beaucoup plus long.

 

 

L’équipe pédagogique s’engage à ce que tous les enfants puissent participer à toutes les activités, à tour de rôle, en fonction des places disponibles.

 

 

 

3.     les réunions

 

Ø                                                              leur fréquence

 

-Après chaque période de vacances scolaires :

 

-Avant chaque période de vacances scolaires

 

-A la fin de chacun des 3 trimestres : bilan individuel et en équipe

 

-A tout moment, si besoin est : réunion de régulation

 

          leur but

-Communiquer les informations : notes de service, congés, dates des concours,…

 

-Faire un point sur l’avancée des projets, programmer la suite

 

-Echanger les observations concernant des enfants dont les comportements sont particuliers : santé (PAI, problèmes ponctuels,…), situation familiale,… il ne s’agit pas de colporter ou de fermer les yeux sur des attitudes mais d’être conscient que certains comportements peuvent s’expliquer dans leur contexte. Les informations données en réunion restent bien sûr confidentielles et internes au centre. Les agents se doivent de respecter leurs obligations de réserve et de discrétion  si cela n’était pas tenu, les agents concernés seraient taxés de faute professionnelle et encouraient des sanctions disciplinaires.

 

-Faire part des difficultés rencontrées et tenter d’y apporter les solutions adéquates

 

-Régler des conflits, rappeler les objectifs communs et le rôle que chacun s’est engagé à appliquer

 

-Evaluer les projets et l’équipe ; réorienter pour être au plus près des besoins, des attentes et des possibilités des enfants

 

- former sur de nouvelles technologies et débattre sur des points de pédagogie ou sur le métier de l’animateur.

 

Il est impératif d’être présent et de participer activement de manière à ce que ces réunions soient efficaces et servent l’intérêt commun.

Nous vous rappelons que les réunions sont des temps de travail à part entière. Une absence injustifiée aux réunions est assimilée à une absence injustifiée à son poste, donc : avertissement par lettre avec accusé de réception et retrait sur salaire.

 

Il est important de se tenir au courant des dates de réunion auprès de ses responsables ou de ses collègues. Lorsque l’agent est de retour d’une absence (maladie, congé, formation…) il se doit de se renseigner de la teneur de la dite réunion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article